La maison Oskin

L’histoire de la maison Oskin commence en 2000 en Afrique du Sud, dans la région du petit Karoo. Odile Texier part pour la première fois à la rencontre des éleveurs d’autruches de la petite ville d’Oudtshoorn, dans le cadre de ses responsabilités dans le secteur agroalimentaire. Après quelques heures de route en provenance du Cap, le paysage qui s’étale alors devant ses yeux lui procure un sentiment d’immensité et de plénitude qui la submerge.

Dans cette vallée sauvage où la nature semble bienveillante et sereine, des milliers d’autruches courent au milieu du bush, de la rocaille et des champs de luzerne. A Oudtshoorn, elle découvre la réalité de l’élevage vraiment responsable de ces étranges volatiles, qui fait vivre la région depuis les « années folles ». Marquée par le professionnalisme des éleveurs, leur savoir-faire et leur connaissance de l’environnement, elle constate, comme à chacun de ses voyages ultérieurs, à quel point ils prennent grand soin de ces « demoiselles sensibles ».

Un cuir d’une beauté incomparable
Pendant qu’Odile Texier tisse des liens forts avec les éleveurs d’Oudtshoorn, elle découvre avec émerveillement la sensualité du cuir d’autruche. Plus souple, plus résistant et plus léger que les autres cuirs, il se teinte facilement de couleurs éclatantes et s’embellit au fil du temps. Mais malheureusement ce cuir rare et difficile à produire est vendu extrêmement cher par les marques de luxe. Odile Texier décide alors de rendre cette matière accessible à des femmes comme elle, en créant sa propre marque en 2010 : Oskin.

La rencontre avec Loretta
Ayant déjà noué des relations de confiance avec les éleveurs, qui lui offrent le privilège de venir sélectionner elle-même ses peaux, Odile Texier rencontre alors Loretta, qui a 18 ans d’expérience dans la fabrication d’articles de maroquinerie en cuir d’autruches et de crocodile. Elle se joint alors à l’aventure Oskin, et met sa créativité et son talent au service de la marque. Dans la banlieue du Cap, elle emploie trois habiles ouvrières qui transforment les peaux en accessoires de maroquinerie dont les finitions parfaites n’ont rien à envier aux maisons les plus prestigieuses.

Des modèles simples et élégants
Fascinée par la diversité et la richesse des couleurs des cuirs d’autruche et de patte d’autruche,  Odile Texier ose marier les couleurs vives avec une audace qui est vite devenue l’une des signatures de la marque. Elle privilégie les formes simples et intemporelles, qui mettent en valeur la matière et traversent les effets de mode. Grâce au  savoir-faire artisanal de Loretta et à l’observation minutieuse de chaque peau, les articles sont  coupés et assemblés individuellement et manuellement. Produits en série limitée, les articles Oskin sont des pièces uniques, qui révèlent leur beauté en se patinant au fil du temps, selon la personnalité de ceux qui les portent.